• 121

    121

     -Tu te fais du mal quand tu te souviens de cette manière. Lui répondit alors son meilleur ami. Tu te souviens comme si ton père était déjà enterré, et tu te mines le moral plus qu'autre chose là.

    -Je ne me souvenais pas. Nia aussitôt l'adolescente, bien qu'elle savait qu'il avait raison, comme souvent.

    -Lizzie, je te connais par coeur. Alors, ce n'est pas la peine de nier quoique ce soit, je sais que tu te souvenais des moments passés avec ton père. Ne se laissa pas démonter Alaric avec assurance. Ton père n'est pas condamné, mais je doute que si tu te mines le moral sans cesse ça l'aidera beaucoup. Il faut que tu sois forte pour lui. Comme ça, il pourra se concentrer davantage sur sa guérison.

      


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :