• 250

    250

    -Oui, pélerin, des lèvres vouées à la prières. Souffla alors Ophélie, troublée par le rapprochement du jeune homme qui venait de la prendre par la taille. Elle voyait bien qu'il se permettait quelques libertés, et cela gênait énormément. Elle ignorait comment elle devait réagir et elle essaya de rester concentrée sur son rôle. 

    -Oh ! Alors, chère sainte, que les lèvres fassent ce que font les mains. Elles te prient ; exauce-les, de peur que leur foi ne se change en désespoir. 

    -Les saintes restent immobiles, tout en exauçant les prières.* Dit-elle alors, de plus en plus mal à l'aise, sachant très bien que le moment du baiser était plus qu'imminent et cela la terrifiait. 

     

     

     

     

     

     

     

     

    _________

    Roméo et Juliette, W.Shakespeare. 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :