• 251

    251

    Curtis marqua une pause, où il prit le visage de la jeune fille entre ses mains. Gênée par leur proximité, Ophélie ne pouvait s'empêcher de rougir. Son coeur s'affolait dans sa poitrine, et elle était complètement tétanisée. Elle ferma les yeux, priant que ce moment pénible, car joué, se termine rapidement afin de passer à autre chose. 

    -Restez donc immobile, tandis que je recueillerai l'effet de ma prière.* Murmura alors le jeune homme, nullement perturbé par l'attitude de sa jolie rouquine, gardant son amusement soigneusement caché au fond de lui-même. 

    Il devait jouer le jeu jusqu'au bout, afin qu'elle ne se doute d'absolument rien. 

     

     

     

     

     

     

    _________

    Roméo et Juliette, W.Shakespeare. 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :