• 320

    320

    Mais, absence de jugement ne veut pas dire qu'il ne lui arrivait pas de donner son avis, de temps à autre, au contraire. Cependant, son opinion ne servait évidemment pas à défendre ou à enfoncer davantage la jeune Meyers. Au travers de ses paroles, Ophélie cherchait juste à la réconforter et à lui redonner confiance en elle. Que malgré son agression, elle était encore maîtresse de sa vie, et que ce n'était certainement pas les autres qui allaient lui dire comment elle devait la gérer, la mener. Emma était toujours touchée et reconnaissante de son soutien, Ophélie se révélant être l'unique épaule sur laquelle pleurer qu'elle possédait. La seule qui était là pour elle, peu importe le temps qu'il fallait employer pour cela.

    Les deux jeunes filles discutaient longuement, à chaque crise de l'adolescente. Comme un soir où Emma déprimait sur ce qu'était devenue sa vie, Ophélie lui a affirmé qu'elle était forte, qu'elle irait certainement mieux un jour, étant parfaitement capable de reprendre sa vie en main, et qu'elle l'admirait pour cela.

    320

    Puis, à la surprise et inquiétude d'Emma bien qu'Ophélie cherchait seulement à lui démontrer qu'elle était courageuse, elle lui a avoué que si elle était à sa place, elle n'était pas certaine de parvenir à supporter une terrible épreuve de ce type...  

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :