• 486

    486

    Néanmoins, et malgré toute sa bonne volonté à se laisser porter par les bras et les caresses de son incroyable petit ami, le stress et les peurs d'Ophélie grimpaient en flèche lorsque Curtis la guida jusqu'à son lit. Son cœur ne cessait de s'affoler, et bien qu'agréables, ses caresses lui devenaient de plus en plus insupportables. La pauvre réalisait qu'elle était bien trop terrifiée à l'idée de passer à l'acte avec le jeune homme pour pouvoir lui cacher la vérité plus longtemps. Elle se maudit aussitôt, se haïssant de ne pouvoir être une fille de dix-neuf ans "comme les autres". Elle tenta un dernier effort pour se détendre, répétant sans cesse que Curtis était le petit ami le plus merveilleux qui soi, mais lorsqu'elle sentit une de ses mains se glisser sous son chemisier, elle ne pouvait plus contenir son angoisse.

    -Curt', arrête ! S'il te plait, arrête ! Supplia-t-elle alors après avoir évité un nouveau baiser fougueux qui figea net le jeune homme. 

    486

    Il se redressa aussitôt au-dessus de sa petite amie, et fut surpris de constater que la pauvre demoiselle avait les larmes aux yeux et le visage rouge de honte. Son regard était fuyant et elle tremblait comme une feuille. 

    -Ophé ? Que ce passe-t-il ? L'interrogea-t-il en conséquence, terriblement inquiet à son sujet. Il ne l'avait jamais vu dans un tel état, et il craignait en être la cause, Ophélie étant de très bonne humeur quelques minutes plus tôt. J'ai fait quelque chose de mal ? 

    -Non, ce n'est pas toi. Bredouilla-t-elle, plus honteuse que jamais tout en s'allongeant sur le côté, tournant ainsi le dos à son petit ami qui s'assit à côté d'elle sur le lit. Elle se détestait à cet instant, et elle était incapable d'affronter le regard de son homme. Il était un homme, tandis qu'elle n'était qu'une pauvre jeune fille incapable de satisfaire ses envies, étant même terrifiée rien qu'à l'idée. Elle eut davantage envie de se cacher dans un trou de souris, sans plus jamais en sortir. 

    -Qu'est-ce qui se passe alors ? Qu'il y a-t-il Ophélie ? Explique moi ! Tu sais bien que tout me dire enfin ! Commença sérieusement à stresser Curtis, ne comprenant pas l'attitude de sa petite amie. Une crainte lui creusa subitement le ventre, songeant au pire. Et si, au même titre que son amie, elle avait croisé la route du Chasseur ? Ses idées se mélangeaient dans sa tête, il ne parvenait pas à envisager une possible réponse pourtant toute simple.

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :