• 580

    580

    Mais d'où vient le feu qui s'empare

    De mon âme à moitié ivre ...

    En cette belle journée, Ophélie avait profité de la douceur exceptionnelle de la température pour mettre une jolie robe bleue et noire, ce que ne manqua pas de remarquer son petit ami. Il ne pouvait nier qu'elle était sublime, mais elle restait la plus belle dans n'importe quelle circonstance, même avec leur uniforme universitaire sur le dos. Un simple regard, le simple fait qu'elle pose ses yeux bleus sur lui occultait tout le reste, et révélait sa beauté naturelle.

    Une beauté qu'il ne tarda pas à souligner d'ailleurs, ce qui fit aussitôt rougir une nouvelle fois la demoiselle. A croire que ce filou le faisait exprès, bien qu'il ne confirma aucunement... Mais ne le nia pas non plus.   

    580

    Soudain pour un simple regard 

    Le simple sourire narquois du jeune homme fit rire doucement la jeune femme, et son grand sourire radieux fit chavirer une nouvelle fois le coeur de Curtis. Décidément, il avait beau chercher, il n'arrivait pas à trouver un moindre défaut à sa petite amie qui semblait être à ses yeux la perfection incarnée. Il n'hésita pas à lui avouer qu'il avait gagner le gros lot le jour où leurs regards se sont croisés! Ophélie leva les yeux au ciel, amusée par cette phrase quelque peu exagérée, mais aussi profondément touchée par l'amour qu'il lui démontrait. 

    Il était tellement merveilleux, que pouvait-elle demander de plus ? 

    Je veux vivre au bord du vide 

    Je veux vivre au bord du vide 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :