• 593

    593

    Avant de ranger son téléphone, elle prit le temps de regarder la photo de son petit ami qu'elle avait mis en fond d'écran. Elle avait encore, parfois, du mal à croire que quelqu'un comme lui se soit intéressé à elle, la pauvre fille timide et réservée, souvent moquée durant leur cours d'art dramatique. Comment un jeune homme sociable et terriblement beau ait pu poser un regard sur elle ? Comment pouvait-il, en plus, être tellement parfait ? Si gentil, si compréhensif, si patient, si attentionné ? Jamais elle n'aurait pu imaginer avoir une telle chance, un jour. 

    Elle avait souvenir des ravages provoqués par l'amour, mais elle avait découvert que cela pouvait être quelque chose de merveilleux également. En admirant le paysage après avoir rangé son téléphone, elle soupira d'aise. 

    Elle n'aurait pas pu rêver mieux. La roue avait finalement tourné. 

    593

    La tête dans les nuages, Ophélie décida de prendre un raccourci à travers un chemin boisé. C'était certes moins fréquenté, mais cela lui permettrait d'arriver plus rapidement chez elle, et ainsi elle pourrait rassurer son petit ami qui serait incapable de se concentrer tant qu'elle ne lui aura pas dit qu'elle était bien en sécurité, chez elle, en compagnie de sa sœur. Même si elle comprenait son inquiétude, le Chasseur terrorisait toujours malgré qu'il n'ait pas sévi depuis quelques temps maintenant, Ophélie trouvait qu'il n'avait pas à s'en faire autant. Elle vivait dans un coin calme et tranquille, et il n'y avait aucune raison qui lui arrive quoi que ce soit. Ce n'était pas comme si elle se baladait seule, en pleine nuit, en centre-ville. 

    Cependant, elle vit la nuit tomber rapidement, et décida de presser le pas. Elle ne portait qu'une jupe, et malgré une bonne veste et des coulants, elle ne voulait pas attraper froid. 

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :