• 640

    640

    Le lendemain, Aiden s'est levé aux aurores pour pouvoir être à son travail le plus tôt possible et revoir toutes les données recueillies depuis le début de l'enquête. Le jeune homme s'était levé avec une motivation dans les starting-block et il ne fallait pas qu'il la laisse retomber comme un soufflé. Après avoir pris une rapide douche rafraîchissante et s'être habillé, Aiden se prépara aussitôt son café du matin avant d'apercevoir son frère qui continuait de ronfler sur le canapé. Le jeune homme laissa échapper un soupir en se rappelant sa présence tout en l'observant de loin. Il n'était pas spécialement ravi qu'il soit revenu dans sa vie, mais il ne pouvait néanmoins pas s'empêcher de s'inquiéter pour lui. Malgré leur relation conflictuelle, Ryan restait son frère et il était incapable d'ignorer ses problèmes malgré tous les soucis que cela pouvait lui causer. 

    640

    Perdu dans ses interrogations et ses inquiétudes, Aiden remarqua à peine que son aîné ait cessé sa brève hibernation et commençait à se redresser sur le canapé. Il fronça les sourcils en constatant que Ryan avait bien du mal à émerger, et même à tenir plus ou moins droit tout en étant assis, tanguant de droite à gauche, la tête visiblement dans le brouillard. 

    -Pas trop mal au crâne ? S'exclama brusquement Aiden sans ménagement, faisant ainsi sursauter son aîné qui ne s'attendait pas à être interpellé de la sorte.  

    -Pas si fort, j'suis pas sourd. Marmonna-t-il tout en se massant le front, ayant l'impression d'avoir un concert de marteaux piqueurs à l'intérieur du crâne. 

    640

    -T'as de l'aspirine ? Finit-il par demander sans jamais accordé un regard en direction de son frère qui leva alors les yeux au ciel. Il trouvait la situation assez surréaliste, comme s'il n'y avait pas eu les cinq années où ils avaient vécu leur vie séparément, sans se préoccuper de celle de l'autre. 

    -Dans la salle de bain, comme toujours. Finit-il par soupirer, ne sachant pas s'il était suffisamment motivé pour entamer une réelle discussion avec son frère. J'ai fait du café aussi si tu veux. 

    -Il est quelle heure ? 

    -Un peu plus de sept heures. 

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :