• 645

    645

    Et soudainement, la sonnerie signalant qu'elle avait un visiteur retentit dans tout l'appartement, faisant ainsi sursauter la jeune femme. Elle ouvrit les yeux, se redressa sur son lit, s'interrogeant de la réalité de ce bruit familier. Elle n'attendait personne en ce jour et elle ne voyait pas qui pourrait bien lui rendre visite. 

    Sa famille ? Tous les membres sont occupés ailleurs, et bien davantage depuis qu'elle leur a fait part de sa volonté de poursuivre sa grossesse. Personne n'avait compris sa décision, et depuis, Océane mettait ses proches mal à l'aise, si bien qu'ils ont pris leurs distances pour tenter d'oublier l'enfant à naître. Ce n'était peut-être pas la meilleure des solutions, mais tous pensaient bien faire : ils ne voulaient pas se mettre à regarder la jeune femme comme si elle était devenue une chose étrange, portant l'enfant d'un monstre. 

    Ses amis ? Océane n'en avait pas beaucoup. Elle a toujours été quelqu'un de solitaire, réservée, parfois qualifiée d'asociale. La société lui paraissait étrange, et ses codes encore davantage. Depuis toute petite, la demoiselle avait toujours eu du mal à s'intégrer, et n'a jamais réellement tisser de véritables liens d'amitié. Des connaissances, sans doute, mais personne sur qui réellement compter. 

    Sa patronne ? Katryn Meteyer venait de perdre sa sœur. Elle avait certainement autre chose à faire que de songer à aller rendre visite à son assistante en congé. 

    Non vraiment, Océane ne voyait absolument pas qui pourrait venir lui rendre visite, et songea que son ennui devait jouer sur son imagination, créant ainsi des hallucinations auditives pour éviter de sombrer totalement.

    645

    Mais alors qu'elle allait se recoucher pour tenter de retrouver le sommeil, la sonnette retentit une nouvelle fois, faisant froncer les sourcils de la jeune femme. L'inconnu insistait et, cette fois-ci, Océane n'eut plus aucun doute. Quelqu'un souhaitait effectivement la voir. Elle soupira aussitôt. Elle ne savait pas tellement comment elle devait réagir face à cette visite inopinée. D'un côté, cela lui ferait sans doute du bien de changer de son quotidien et de voir du monde, de l'autre elle était très bien toute seule.

    Se faire oublier, Océane aimerait bien, parfois. De cette manière, elle pourrait se concentrer sur ses doutes, sur ses interrogations, pendant que le monde continuerait de tourner, sans elle. Elle n'embêterait plus personne, et peut-être, au final, elle se sentirait plus légère si elle était toute seule.

     

      


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :