• But I Love You

    "Vous savez ce qu'est le coup de foudre ? Vous l'avez connu ? Moi oui... Malheureusement...." 

     

    Vidéo d'introduction  

     

     

     


    votre commentaire
  • 1

    1

    Centre-ville, 9 heures 30.

    1

    En cette belle matinée ensoleillée, une jeune femme rousse est allongée sur son lit, scrutant pensivement le plafond. Cela fait un moment que la jeune Lena Lowell, dix-neuf ans, est réveillée, et plus les rayons lumineux éclaire sa chambre, plus elle s'interroge sur le temps passé depuis qu'elle a ouvert les yeux. 30 minutes ? Une heure peut-être ? Elle n'en avait pas la moindre idée. Grande rêveuse, elle aime laisser ses pensées embrumées par le sommeil s'évader à milles lieux de son quotidien chaque matin, voir le soleil se lever petit à petit, prendre le temps avant d'être emportée par le rythme de l'existence urbaine.  

    1

    Résignée à l'idée qu'elle ne peut paresser éternellement sur son lit, Lena s'assoie sur le bord du matelas. Tout en s'étirant, elle laisse échapper un soupir. Une nouvelle journée va commencer, s'ajoutant au compteur. Que va-t-elle faire aujourd'hui ? Aller voir Bridget et Ben ? Ou aller voir sa voisine Carmen ? Ou peut-être aussi passer sa journée avec son petit-ami Brian ? L'incertitude qu'en à son programme de la journée la fait soupirer une nouvelle fois. Non pas qu'elle n'aimait pas passer son temps avec ses proches mais, la jeune femme est blasée de cette obligation d'occuper ses journées alors qu'elle n'a, parfois, qu'une envie : mettre le temps sur pause et en profiter pour ne rien faire d'autre que s'évader. Malheureusement, la vie n'offre pas tellement de créneau pour des évasions solitaires et Lena n'a que le matin pour s'y adonner. Elle pense soudainement à ses voisins, avec qui elle entretient de bonnes relations. Il s'agit d'une famille sympathique, quoiqu'un peu originale, dont l'originalité a valu le surnom de famille "Gne" de la part de Bridget.   

    1

    "Bon allez, il faut que je me lève" se motive la demoiselle tout en quittant le confort de son lit douillet. Debout sur ses deux jambes, elle admire le paysage de ses yeux turquoise, tout en resserrant sa queue de cheval. Elle passe brièvement une de ses mains dans ses cheveux roux, dont elle a toujours été fière de la couleur. Tentant de se convaincre que cette nouvelle journée va être merveilleuse en observant le ciel bleu, Lena tourne les talons pour sortir de la chambre. 

    1

    Après avoir quitté sa chambre, Lena descend tranquillement dans son salon, et ne tarde pas à entendre le bruit de la télévision. Elle sourit, et repère aussitôt Brian sur le canapé dès qu'elle a descendu les escaliers. Brian Hunt, son petit ami depuis le lycée, fait son bonheur au quotidien depuis bientôt un an, depuis qu'ils ont décidé de vivre sous le même toit. 

    -Coucou toi ! Le salue-t-elle alors avec joie tout en se dirigeant vers lui. 

    -Bonjour Lena. Bien dormi ? Lui répond-t-il alors, tout en lui souriant à son tour. 

    -Comme une marmotte. Et toi ?

    -Ça va, comme d'habitude. Lui dit-il dans un haussement d'épaules, avant d'ajouter avec une moue malicieuse, hey ! Je n'ai pas eu le droit à mon bisou du matin ! 

    Lena laisse échapper un petit rire, amusée par l'expression de son petit ami. Brian n'attend pas une seconde supplémentaire pour éteindre la télé et se lève aussitôt pour se rapprocher de la jeune femme.

     

     


    votre commentaire
  • 2

    2

    Amusée, par son petit ami, Lena rapproche son visage vers le sien pour lui offrir un petit bisou, plein de tendresse, sur ses lèvres. Un baiser simple, agréable, idéal aux yeux de la jeune femme pour un simple bonjour.

    2

    Lorsqu'elle libère ses lèvres, elle voit Brian sourire, mais il affiche aussitôt après un faux-air déçu.

    -C'est tout ? S'exclame-t-il avec une mine boudeuse, la malice faisant tout de même pétiller son regard. 

    -De quoi c'est tout ? S'étonne alors Lena qui ne voit pas où il veut en venir. Pour elle, ce baiser est amplement suffisant pour des salutations matinales avec sa moitié. 

    -Et bien, je m'attendais plutôt à un baiser de ce genre. Susurra-t-il avec un sourire taquin.

    2

    Tout de suite après, le jeune homme prend doucement Lena dans ses bras. Avec passion et gourmandise, il l'embrasse sans attendre. Déstabilisée par l'intensité de ce baiser dès le matin, mais néanmoins amusée par la gourmandise de son Brian, la jeune femme se retrouve alors perchée en haut d'un petit nuage confortable, qu'elle retrouvait sans problème à chaque fois que son homme s'emparait de ses lèvres de cette manière. 

    2

    Néanmoins, comme toutes les bonnes choses ont une fin, Brian met fin à leur échange sans se séparer son sourire narquois. 

    -Et bah voilà, là c'est mieux non ? Chuchota-t-il avec satisfaction. 

    -Tu es bien un mec pour dire ça. Réplique Lena sur le même ton, avant de laisser échapper un gloussement amusée. Mais ouais c'est mieux.

    -Par contre, je ne peux pas rester. L'informe-t-il avec embarras, Le travail m'a appelé et il me demande. J'en aurai pour la journée je pense.

    -Beuh ! Tu es toujours avec eux. Jamais avec moi ! Se plaint aussitôt Lena en affichant une mine boudeuse. Je vais finir par être jalouse moi ! Tu devrais sortir avec eux ! 

    -Ne t'inquiète pas.  Ricane-t-il en réponse, avant de lui sourire tendrement. Tu serras toujours ma rouquine que j'aime et que j'adore. 

    -J'espère mon chou. 

    -Bon, je file. A ce soir mon cœur.

    Sur ces mots, Brian fait un bisou rapide sur la bouche de Lena, tout en lui caressant tendrement la joue.   

    -A ce soir. Lui répond-t-elle dans un souffle.   

    2

    "Qu'il est beau" se dit-elle pour elle-même, tout en admirant le visage souriant de son petit ami. Avec des cheveux châtains et ses magnifiques yeux gris. Aimant, attentionné, compréhensif faisait de lui l'homme presque parfait. Brian est assistant dans une agence de publicité, et il est souvent appelé pour ses bonnes idées et sa bonne gestion des problèmes. Il offre un sourire plein de tendresse à sa petite amie, un autre baiser furtif sur le bout des lèvres, puis part rapidement à son travail. 

     

     


    votre commentaire
  • 3

    3

    Après le départ de Brian, le ventre de Lena se rappelle à son existence, réclamant un bon petit déjeuner bien mérité. Fidèle à ses habitudes, la jeune femme se dirige vers la cuisine pour se préparer de quoi se sustenter et satisfaire son estomac qui ne demande qu'à être rempli. Elle laisse ses pensées s'échapper, pensant à sa journée, se demandant ce qu'elle va faire, s'imaginant une vie plus mouvementée et pleine d'aventures. 

    3

    Après avoir fini de préparer son petit-déjeuner, Lena s'installe à la table du séjour. Et comme souvent, elle mange seule. Elle laisse alors échapper un soupir, songeant qu'elle aimerait bien partager ce premier repas avec Brian, pour parler de leur journée, se regarder avec des regards tendres. Histoire d'avoir l'impression de partager le même rythme de vie que l'homme qu'elle aimait et pouvoir partager davantage de choses avec lui. Mais, il est souvent appelé par son travail dès le moindre problème, et la jeune femme en a pris l'habitude de ne pas pouvoir passer autant de temps qu'elle le souhaiterait avec son homme. Mais, à chaque fois, il se rattrape avec un dîner aux chandelles car il sait comment lui faire plaisir, jouant sur l'esprit romantique de sa petite amie. 

    3

    Après avoir fini de manger et de ranger son bol dans le lave-vaisselle, Lena s'empresse d'aller prendre une douche pour bien se réveiller. Elle frissonne au contact de l'eau fraîche, qu'elle préfère à l'eau chaude ou tiède pour la revigorer et la mettre sur de bons rails. C'est comme si c'était essentiel pour qu'elle soit énergétique pour la journée. 

    3

    Après s'être habillée, coiffée et maquillée, Lena décide d'aller voir si elle avait des e-mails. Bridget, sa meilleure amie complètement réfractaire aux téléphones portables et préférant communiquer longuement par écrit, lui en envoyait souvent pour savoir si elle était libre. Par moment et avec beaucoup d'amusements, Lena se demandait si son amie passait plus de temps avec elle, qu'avec son mari, Ben.  

    3

    En ouvrant sa boite mail, Lena constate qu'effectivement, Bridget lui a bien envoyer un e-mail, et ce, dès la première heure. La jeune rousse ne peut s'empêcher de sourire, en repensant au fait que Bridget ne passe que très peu de temps dans son lit, clamant à qui veut l'entendre que l'avenir appartient à ceux qui se lève tôt. A croire que l'adage avait été écrit pour elle ! Lena laisse échapper un petit rire, et s'empresse d'ouvrir le mail de son amie. 

    "Coucou ma petite Lena ! Tu vas bien ? Moi ? Bah oui comme d'habitude ! Et ton chéri, il va bien ? Bon, je sais, tu vas pas me répondre toute suite, mais c'est pas grave ma petite marmotte ! En fait, c'était pour savoir si tu étais libre cet après-midi ? (Je le demande en avance vu que tu es très demandée, niarf!). Réponds dès que tu seras réveillée ma marmotte. Bisous.

    Ta meilleure et chouette amie Bridget.

    PS : Non, mes chevilles n'ont pas enflées."

    Lena ne peut s'empêcher de rire. Sacrée Bridget ! La jeune femme n'attend alors pas une seconde de plus pour lui écrire sa réponse, juste après d'avoir fini de lire. 

    "Salut salut Bridget ! Ouais moi ça va. Et non, je ne fais rien cet après-midi. Enfin, maintenant je fais quelque chose puisque tu m'as "réservée". A cet après-midi alors.

    Bisous. Lena. "

    Après qu'elle ait envoyée le message sans retenir un sourire amusée, elle éteint son ordinateur. 

     

     


    votre commentaire
  • 4

    4

     

    Après avoir fini de vérifier ses e-mails, et obtenu une réponse de Bridget lui indiquant qu'elle arriverait dans l'après-midi, Lena constata que midi n'est pas pour toute suite. Dans un soupir las, elle se lève pour s'installer sur le canapé pour regarder la télé. Malheureusement, cette occupation n'est pas d'une grande aide, puisqu'elle ne diffuse pas grand chose d'intéressant. Le moment est donc idéal pour laisser son esprit vagabonder et se perdre dans ses rêveries. Enfin, elle a un peu pour s'y adonner, pour se laisser bercer, voyager dans des mondes merveilleux pour mille et une couleur.

    Mais la sonnerie de la sonnette la fait sortir de ses rêveries. Elle sursaute de surprise, avant de se lever pour ouvrir. 

     

    4

     

    En allant ouvrir, Lena pensait que c'était Bridget qui était arrivée en avance, comme souvent avec cette pile électrique impatiente. Mais non. Il s'agit de Carmen Gnébard, sa voisine.

    -Bonjour Carmen. Comment allez-vous ? La salue aussitôt, et joyeusement, Lena. 

    -Gne, bonjours Lena, gne. Oui très bien. Gne. Lui répond alors sa voisine, tout aussi chaleureusement. Une chaleur également apportée par son accent mexicain qui trahit ses origines.  

    -Alors, vous venez pour quoi cette fois-ci ? 

    -Gne. Pour savoir si vous voulez venir prendre un café chez moi. Gne. Ca vous dit ? Gne. Lui propose en réponse Carmen, désirant ainsi, passer davantage de temps avec sa jeune voisine. 

    -Oh je suis désolée, s'excuse aussitôt Lena, mais j'ai déjà quelque chose de prévu avec mon amie Bridget cet après-midi. Disons plutôt, demain ?

    -Gne. Parfait. Livy sera tellement contente de vous revoir ! Gne. S'exclame Carmen en réponse, tout en mentionnant sa fille, la prunelle de ses yeux, Olivia. Une adorable enfant que Lena gardait parfois, lorsque Carmen et son mari désirent s'accorder un peu de temps pour eux.  

    -Moi aussi je serrai contente de revoir Olivia. Comment va-t-elle ?

    -Gne. Bien, très bien. Gne.

    Lena sourit en remarquant une nouvelle fois le tic de langage de Carmen. Un tic que possédait également Peter, et elle se demandait parfois qui avait déteint sur l'autre. En effet, ils ont la fâcheuse tendance de ponctuer leur phrase par l'onomatopée "gne" , ce qui leur a valu le surnom de famille "Gne" de la part de Bridget. 

     

    4

     

    Carmen Gnébard est une femme de 27 ans. Elle est mariée à Peter Gnébard et ils ont une fille qui s'appelle Olivia et que tout le monde appelle Livy. Lena apprécie beaucoup sa voisine, qui est la gentillesse incarnée. Son sens de l'accueil l'amène souvent à venir rendre visite à Lena pour l'inviter à boire un café ou pour simplement papoter. 

     

    4

     

    -Sinon, vous voulez rester un peu, pour boire un café ou quelque chose d'autre ? Ça m'étonnerai que Bridget arrive toute suite. Propose tout de même Lena, avec le sourire, histoire de ne pas chasser sa voisine. De plus, cela ne lui ferait pas de mal d'avoir un peu de compagnie. 

    -Gne. Non merci. Gne. Livy m'attend ainsi que Peter. Gne. Refusa poliment Carmen qui, avant d'être une bonne voisine, est une épouse et une mère de famille dévouée. 

    -Ok. Passez leur bonjour de ma part. 

    -Gne. Aucun problème Lena, aucun problème. Gne.

    -Bon bah à demain Carmen.

    -Gne. A demain Lena. Gne.

    Après ces salutation de rigueur, Carmen reprend la route pour retourner à sa maison, juste en face de celle de Lena. 

     

    4

     

    Lena sourit en voyant sa voisine s'éloigner. Elle croise les bras contre sa poitrine pour passer ses mains sur ses bras. Elle observe le monde qui l'entoure, les rues paisibles de son quartier. Elle fait ensuite demi-tour pour rentrer à l'intérieur de sa maison. Elle a encore du temps devant elle avant l'arrivée de sa meilleure amie, et elle a intérêt d'en profiter un peu. 

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique