• 443

    443

    Face à son silence, Katryn soupira, et préféra baisser les armes. Elle n'avait pas la force de se battre avec lui, d'exprimer sa colère et sa rancoeur, et fit demi-tour pour aller s'allonger sur le lit. Elle ne tenait plus sur ses jambes, sa tête tournait, elle ne pouvait faire autrement. Le visage de son mari lui fit horreur, et elle détourna le regard pour ne plus le voir. Néanmoins, elle sentait toujours sa présence dans la pièce, et cela ne faisait qu'augmenter son mal-être. En cet instant, elle ne bénissait plus le fait qu'il ait quitté son travail plus tôt, elle espérait maintenant qu'il y retourne et la laisse tranquille. 

    -Katryn... Je suis désolé ... Répéta Jared, conscient du mal qu'il était entrain de lui causer. 

    -Va-t-en. Répondit-elle simplement et à la grande surprise de son époux. Las, il baissa la tête, et sortit de la chambre pour la laisser réfléchir, et digérer la nouvelle, se répétant sans cesse dans sa tête que ça ira mieux avec le temps. 

     

     


    votre commentaire
  • 444

    444

    Une fois seule, Katryn soupira, et serra son oreiller de toutes ses forces. Elle n'arrivait pas à croire que son mari osait l'abandonner. Elle avait besoin de lui, et il s'en allait le plus naturellement du monde. Elle était entrain de vivre l'un des pires moments de sa vie, et il ne trouvait rien de mieux à faire que de la laisser seule dans son désarroi. 

    Les larmes coulaient sur ses joues, sans qu'elle ne puisse les retenir. Elle avait la sensation d'être plus seule que jamais, comme si personne ne pouvait l'aider et la comprendre. Essayant de ne pas éclater en sanglot, tentant de se calmer et de relativiser, mais elle n'y parvint pas. Elle se haïssait toujours, elle en voulait à Jared de la laisser, et elle n'arrivait plus à surmonter tout cela. Elle hurla alors dans son oreiller, ce dernier camouflant ses cris et elle seule pouvant les entendre...


    votre commentaire
  • 445

    445

    Les cours ont repris au lycée de Belderas où sont scolarisés Alaric et Lizzie. Cette dernière profita de la récréation pour retrouver son meilleur ami dans la cour, voulant à tout prix tenir ses bonnes résolutions. Elle ne voulait plus le délaisser pour qui que ce soit. Elle devait être l'amie qu'elle n'avait pas su être avec Emma. Elle devait être présente en toute circonstance avec lui, peu importe ce que cela lui en coûte ! Elle ne pouvait pas prendre le risque qu'il se réveille un beau matin en ne voulant plus d'elle dans son entourage. Il devait savoir qu'il pourrait compter sur elle, n'importe quand et n'importe où. 

    Elle devait absolument changer. 

     

     


    votre commentaire
  • 446

    446

    Et bonne amie qu'elle voulait être, elle s'empressa de lui demander des nouvelles. Elle voulait tout savoir ! Elle souhaitait connaître ses activités durant les vacances, les gens avec qu'il a passé du temps, ce qu'il avait eu à Noël... Tout dans les moindres détails ! Cela amusa grandement l'adolescent, ne s'attendant pas à subir un tel interrogatoire. Puis, il éluda rapidement la question en se renseignant sur l'état de santé de son père malade. 

    Mais bien vaine tentative. Lizzie éclata de rire en félicitant la manoeuvre pour changer de sujet, mais revint aussitôt à la charge. Elle comprit que son ami lui cachait quelque chose, et elle lui fit vite savoir qu'elle ne le lâcherait pas tant qu'il n'aurait pas cracher le morceau. 

     

     


    votre commentaire
  • 447

    447

    Alaric afficha alors une moue faussement vexé, mais se sentit soudain très mal à l'aise. Il ne savait pas comment aborder le sujet, et craignait la réaction de son amie. Elle insista davantage, et il finit par lui avouer l'air de rien qu'il a rencontré quelqu'un au début des vacances.

    Une fille. Une charmante brunette aux yeux bleus qui était dans un lycée public à l'autre bout de la ville. Malgré ses sentiments pour sa meilleure amie, il s'était laissé charmer par la personnalité touchante de l'adolescente. Il ne pouvait plus attendre indéfiniment un quelconque signe de la part de Lizzie, et il ne pouvait pas non plus prendre le risque de perdre son amitié s'il venait à avouer ses sentiments. Alors, après l'avoir rencontré à la bibliothèque, il a décidé de la revoir, et d'apprendre davantage à la connaître pour finir par vraiment sortir avec cette jeune fille de tout juste dix-sept ans. 

    Il ne voulait plus attendre après un espoir. Il fallait qu'il avance pour ne pas rester au bord du chemin et rater sa chance. 

     

     


    votre commentaire